Visite « de chantier » à la villa Majorelle (25 mai 2013)

Le 25 mai dernier, les membres de l’AAMEN ont eu le privilège de découvrir, en compagnie de Mme Valérie Thomas, conservateur en chef du Musée de l’Ecole de Nancy, les derniers travaux de restauration menés à la villa Majorelle.

Zinguerie de la villa Majorelle, signée d'un artisan parisienLa villa Majorelle fut construite en 1901-1902 par Henri Sauvage, jeune architecte parisien, pour Louis Majorelle et son épouse. De nombreux artistes participèrent au chantier : Jacques Gruber pour les vitraux, Alexandre Bigot pour les grès flammés, ou encore Francis Jourdain pour les peintures de la salle à manger. En 1931, la demeure devint la propriété de l’administration des Ponts et Chaussées, qui l’occupa jusqu’à son acquisition, dans les années 2000, par la Ville de Nancy. Si la villa n’a pas subi, au fil du temps, de détériorations ou de modifications majeures, sa préservation nécessite tout de même un entretien constant, dont témoignent les travaux réalisés au cours de ces derniers mois.

Le balcon restauré de la villa MajorelleLes interventions ont d’abord concerné la toiture, avec la dépose et la réparation des chéneaux dont certaines parties, trop abîmées, ont dû être remplacées. Le petit balcon de l’atelier de Louis Majorelle, donnant sur la façade ouest de la villa et dont l’état laissait fortement à désirer, a été soigneusement restauré ; enfin, la couverture du garde-manger extérieur, placé sous la fenêtre de l’ancienne cuisine, côté sud, a été remise à neuf.

Haut de cheminée, villa MajorelleA l’intérieur, les travaux se sont principalement concentrés sur la salle à manger : les consoles de bois, installées dans la partie de la pièce servant à l’origine de fumoir, ont été déposées, restaurées et remises en place.

De nouveaux travaux sont prévus pour les mois à venir : l’année 2014 devrait voir la réinstallation des cheminées de la villa, démontées en 2005, tandis que le nettoyage des façades, entrepris à l’occasion de l’année de l’Ecole de Nancy en 1999, devrait se poursuivre.

Un grand merci à Mme Thomas pour cette présentation aussi intéressante qu’originale, qui aura permis de découvrir la villa sous un angle inédit !

Une réflexion au sujet de « Visite « de chantier » à la villa Majorelle (25 mai 2013) »

  1. Olivier

    Enfin, la Villa Majorelle poursuit sa restauration…!
    Quand vous dites qu’elle n’a pas subi de transformations majeures, je ne suis pas tout à fait d’accord. Ne pourrait-on pas profiter de ces travaux pour supprimer cette verrue du rez de chaussée, sorte d’avancée fermée et rigide qui est un non-sens vis à vis des escaliers qui l’enserre ?
    Ne pourrait-on pas récréer l’arrondi original que l’on voit sur les photos d’époque et rendre ainsi l’harmonie d’ensemble à ce bel édifice ?
    Bien à vous.
    Olivier

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *