Archives pour la catégorie Non classé

LA RENOVATION DE LA VILLA MAJORELLE

LA RENOVATION DE

LA VILLA MAJORELLE

 

Maison emblématique de l’Art nouveau nancéien, œuvre de l’architecte Henri Sauvage construite pour l’artiste Louis Majorelle, classée Monument Historique, la Villa Majorelle est aujourd’hui propriété de la Ville de Nancy. Elle a fait l’objet de travaux de rénovation extérieurs depuis l’automne 2016, dévoilés au public pour les Journées du Patrimoine 2017.

Une maison construite par un artiste, pour un artiste

…………………………………………………………………………….

En 1898, Louis Majorelle confie à l’architecte Henri Sauvage (1873-1932) l’élaboration des plans de sa maison personnelle à Nancy. La Villa Majorelle -ou Villa Jika, d’après les initiales de l’épouse de Louis Majorelle, Jeanne Kretz- est construite en 1901-1902 et occupe une place toute particulière dans l’histoire de l’architecture nancéienne. Première maison entièrement Art nouveau de Nancy, elle est conçue pour l’un des principaux artistes de l’Ecole de Nancy, Louis Majorelle, et résulte d’une parfaite collaboration entre artistes parisiens et nancéiens de renom. Ouverte au public depuis 1997, la Villa Majorelle témoigne encore, tant dans son architecture extérieure que dans sa décoration intérieure, de la notion d’unité de l’art prônée par de nombreux artistes de l’époque.

On peut encore appréhender aisément la manière dont l’architecte a cherché à matérialiser la distribution des différents espaces de vie par une recherche de mouvement en retraits et avancées et des jeux de toitures et de matériaux combinés.

La façade nord présentent trois blocs distincts, qui reflètent chacun, par le choix des matériaux, le décor et la disposition des ouvertures, la fonction intérieure : à gauche la sobriété de l’espace de service , avec peu d’ouvertures, est contredite par la luxuriance de la porte d’entrée principale, l’avant- corps à encorbellements accueille l’escalier éclairé par de larges baies décoratives superposées, enfin, la terrasse puis la grande baie de l’atelier de Majorelle signalent deux des espaces principaux de la maison. A l’horizontalité marquée de la baie en plein cintre originale, -aujourd’hui disparue- et de la rambarde en céramique d’Alexandre Bigot, s’oppose la verticalité des pignons successifs, et des hautes cheminées. La porte d’entrée se compose d’une porte vitrée et d’une marquise en fer forgé, à décor de monnaie du pape.

La façade Sud propose à son tour un jeu subtil de volumes juxtaposés, avec la présence d’un bow- window surmonté d’une terrasse. Cette orientation favorable est dévolue aux pièces de réception – salle à manger et salon- et à la chambre des propriétaires. Au décor de ferronnerie, céramique, le vitrail et bois des balcons s’ajoutent de ce côté un jeu sur la polychromie des pierres des cheminées, la présence- jusqu’en 1916- d’une terrasse au deuxième étage avec arc boutant, et même une peinture murale côté ouest.


A l’intérieur, dans le prolongement de la porte d’entrée à l’élégant dessin végétal, le vestibule accueille un décor peint au pochoir au motif de monnaie du pape. Dans la volumineuse cage d’escalier, la rampe dessinée par Henri Sauvage et exécutée par Louis Majorelle exprime par son amorce la force et la croissance du lierre dont le feuillage diminue au fur et à mesure que l’on s’élève. Les deux grandes baies qui l’éclairent, réalisées par Jacques Gruber, créent une cohérence dynamique.

La salle à manger est l’un des moments forts de la visite. Elle se caractérise par la présence imposante d’une cheminée en grès flammé, dessinée par Alexandre Bigot, placée au centre. Le mobilier Les Blés, a été conçu par Louis Majorelle. Il a été acquis en 1996 par la Ville de Nancy (avec l’aide du Fonds Régional d’Acquisition des Musées) et a pu retrouver sa place d’origine. Très modifié, le salon présentait à l’origine un abondant décor stuqué, à motif de pommes de pin, repris sur le mobilier et la cheminée, sans doute détruit en 1916.

Aucun décor original ne subsiste au premier étage, dévolu aux chambres. Cependant, on peut aujourd’hui admirer au musée de l’Ecole de Nancy, le mobilier de la chambre à coucher principal, acquis en 1982 par la Direction des musées de France et la Ville de Nancy, auprès de Jacques Majorelle.

Au deuxième étage, l’atelier de Louis Majorelle est éclairé par une grande baie exposée au nord, comme il est traditionnellement d’usage dans les ateliers de peinture. Elle présente un dessin de boiseries évoquant les ramifications d’un arbre.

 

Villa en travaux !

……………………….

Classée Monument Historique en 1996, la Villa Majorelle connaît en 1999 une restauration partielle de l’extérieur qui permet aujourd’hui de mieux appréhender la richesse polychrome des matériaux utilisés par l’architecte. Après une première campagne de travaux en 2013, d’importants travaux engagés à l’automne 2016 pour une durée d’un an permettent aujourd’hui à la villa de retrouver sa silhouette familière. Cette campagne sera suivie dans un second temps d’une réhabilitation plus complète de l’intérieur du bâtiment -restauration et remise en situation de mobilier dans son cadre d’origine- pour faire de ce lieu Art nouveau une maison unique, témoin du lien très fort qui unissait sans distinction tous les arts.

Campagne de travaux 2016-2017 :

L’atelier Grégoire André, qui assure la maîtrise d’œuvre des travaux, a réalisé en collaboration avec d’autres entreprises spécialisées, une série d’études préalables nécessaires au diagnostic complet de l’édifice.

A la suite de ces études, il a été décidé de refaire intégralement la toiture, qui présentait des infiltrations, afin de lui redonner son aspect d’origine, tant par l’emploi d’ardoises biaisées et noues rondes, que par la restauration des cheminées. Déposées en 2005 pour des raisons de sécurité, les mitres de cheminée ornées d’éléments en grès de Bigot ont été restaurées et consolidées avant d’être remises en place, permettant ainsi de restituer la silhouette d’origine de la Villa Majorelle.

Parallèlement, le nettoyage des façades a été complété par le remplacement des pierres abimées, la réfection de certains joints, le nettoyage des éléments de grès, la restauration de la fresque à décor de coq et la mise en peinture des menuiseries.

Les balcons, et en particulier les éléments métalliques (garde-corps, parapet…) ont également, été restaurés et consolidés.

Des sondages stratigraphiques ont été effectués afin de retrouver les couleurs d’origine de la villa : vert d’eau pour les ferronneries, chêne foncé pour les menuiseries, bleu marin pour le balcon du petit atelier. Ces travaux ont ainsi permis de restituer la diversité des matériaux et des tonalités, présente sur les façades de cet édifice.

L’ensemble des travaux représente un coût de 720.000 €. La Ville de Nancy bénéficie du soutien financier de la DRAC Grand Est à hauteur de 35 %. Ces travaux nécessitent l’intervention de 6 entreprises spécialisées et agréées par les Monuments historiques : Chanzy-Pardoux, France-Lanord et Bichaton, Hussor-Erecta, Lagarde et Mrignani, Les Métalliers Lorrains et Tollis.

Commencés après les Journées Européennes du Patrimoine 2016, les travaux sont achevés, comme prévu, pour l’édition 2017 des Journées européennes du patrimoine.

Seconde campagne de travaux

Le projet mené par la Ville de Nancy autour de la réhabilitation de la Villa Majorelle et son utilisation future est établi en lien étroit avec le Musée de l’Ecole de Nancy, afin d’obtenir une complémentarité des collections permanentes, de la programmation et des activités.

Le projet mené autour de la réhabilitation intérieure de la Villa Majorelle et son utilisation future devrait permettre de redécouvrir le lien étroit établi entre architecture et décoration intérieure à laquelle a collaboré Jacques Gruber pour les vitraux, Alexandre Bigot pour les carreaux et éléments en grès flammé, Francis Jourdain et Henri Royer pour les peintures et Louis Majorelle pour les boiseries, les ferronneries et les pièces de mobilier.

Le projet se développe selon 3 axes :

  • restitution au rez-de-chaussée et au 1er étage, des espaces ayant conservé mobilier et/ou décor d’origine : vestibule, cage d’escalier, salle à manger, salon, terrasse puis chambre à coucher, penderie, salle de bain.

  • aménagement d’un espace d’interprétation consacré à Louis Majorelle, à sa production mais aussi afin d’expliquer le contexte historique et les raisons du développement de l’Ecole de Nancy, à travers des photos et vidéos. L’installation d’un atelier pédagogique au 1er est également envisagée.

  • installation au 2éme étage, d’un espace dédié aux ateliers d’artiste, dans les anciens ateliers de Louis et Jacques Majorelle.

La restitution des pièces au rez-de-chaussée et au 1er étage concernera la décoration intérieure (boiseries, peintures, vitraux…) mais également l’aménagement à l’identique ou proche de l’époque, de ces espaces à l’aide d’objets d’art et de meubles, conservés dans les collections du musée ou acquis pour cet usage. Cette restitution permettra de témoigner d’un principe défendu par l’Ecole de Nancy, la rénovation du cadre de vie marquée par une grande unité entre décor et mobilier.


Maison des Illustres

Créé par le ministère de la Culture et de la Communication en 2011, le label Maison des Illustres est attribué aux maisons qui transmettent la mémoire de femmes et d’hommes qui se sont illustrés dans l’histoire politique, sociale et culturelle de la France. La villa Majorelle fait partie des 111 maisons labélisées lors de sa création..

.

Iconic Houses La Fondation Iconic Houses regroupe aujourd’hui plus d’une centaine de lieux emblématiques de l’architecture du 20ème siècle ouverts au public. La Villa Majorelle est entrée dans ce réseau le 1er janvier 2014, et y a rejoint plusieurs demeures caractéristiques de l’Art nouveau, comme la maison Horta à Bruxelles ou la Pedrera à Barcelone. Le site internet Iconic Houses invite à découvrir des maisons parfois peu connues à travers le monde entier. Le réseau est également destiné à mettre les professionnels en contact afin de partager leurs expériences et les aider à valoriser ce patrimoine, parfois négligé, voire menacé.

www.iconichouses.org

Réseau Art nouveau Network

Depuis 1999, la Ville de Nancy est membre du Réseau Art nouveau Network. Ce Réseau a pour vocation d’étudier, sauvegarder et promouvoir le patrimoine Art nouveau en s’appuyant sur une démarche scientifique tout en veillant à informer les professionnels et à sensibiliser le grand public vis- à-vis des valeurs culturelles et de la dimension européenne de ce patrimoine.

www.artnouveau-net.eu

Journées européennes du patrimoine 2017

La Villa Majorelle retrouve sa silhouette d’origine après une année de travaux de restauration. Classée Monument Historique en 1996, cet édifice réalisé par l’architecte Henri Sauvage est considéré comme le premier exemple d’architecture Art Nouveau à Nancy.

Vendredi 15 septembre

Entrée libre de 20h à minuit

Visite commentée des extérieurs et des travaux de restauration à 20h, 21h, 22h et 23h

Tout public – sans réservation dans la limite des places disponibles.

Samedi 16 septembre

Entrée libre de 10h à 12h et de 14h à minuit

Visite commentée des extérieurs et des travaux de restauration à 14h, 15h, 16h, 17h, 20h, 21h, 22h et 23h

Tout public – sans réservation dans la limite des places disponibles.

Dimanche 17 septembre

Entrée libre de 10h à 12h et de 14h à 18h

Visite commentée des extérieurs et des travaux de restauration à 14h, 15h, 16h, 17h,

Tout public – sans réservation dans la limite des places disponibles.

Informations pratiques

………………………………

Tarifs :

6 € (plein)/ 4 € (réduit)

Gratuité : enfants de moins de 12 ans

Visites individuelles commentées: samedi et dimanche à 14h30 et 15h45 toute l’année – Limitées à 20 personnes

Visites scolaires: le jeudi matin, sur reservation

Visites de groupes constitutés: le samedi et dimanche matin, sur réservation

Réservation obligatoire auprès du département des publics des musées Du lundi au vendredi de 9h à 12h 30

Tél : 03 83 17 86 77 ou par Email : servicedespublics-musees@mairie-nancy.fr

Villa Majorelle

1, rue Louis Majorelle F-54000 NANCY

Tél : 33 (0)3 83 85 30 40

Fax: 33 (0)3 83 94 30 04

e-mail : menancy@mairie-nancy.fr Site: www.ecole-de-nancy.com

CONTACTS PRESSE

…………………………

Art nouveau et industrie d’art. L’École de Nancy

Art nouveau et industrie d’art. L’École de Nancy

Exposition
Musée des Beaux-Arts,
conçue par le Musée de l’École de Nancy

19 mai – 3 septembre 2018

Transformer le cadre de vie, l’améliorer en s’inspirant des formes puisées dans la nature, telle était l’ambition principale de L’École de Nancy. En choisissant le nom d’Alliance provinciale des industries d’art, les nombreux industriels d’art, artistes ou architectes qui participèrent à l’association affirmaient leur rôle de diffuseurs d’une nouvelle esthétique indissociable d’un nouveau mode de vie. On inventa plus tard cette formule pour résumer leur vocation : l’art pour tous, et l’art dans tout !

L’exposition conçue par le musée de l’École de Nancy illustre le caractère novateur de ce cadre de vie, où les procédés techniques les plus modernes de l’époque étaient mis en œuvre afin de produire des meubles et objets à la fois fonctionnels et dotés d’une esthétique inédite. Mettre ce style à la portée de tous, en proposant des gammes variées et abordables, fut également l’un des objectifs, porté par l’édition de catalogues.

Le processus de création, les innovations techniques, les outils et les lieux de diffusion sont illustrés par les créations des maîtres de l’École de Nancy, Gallé, Majorelle, Daum, Vallin, mais aussi de manufactures ou d’ateliers plus modestes. Meubles, verreries, céramiques, dessins, objets du quotidien, photographies ou textiles constituent un corpus de près de 300 œuvres exposées. Les chefs d’œuvres, pièces uniques ou de petite série, cohabitent avec les pièces de grande série dont la large diffusion par le biais des magasins et des catalogues, a contribué à la reconnaissance internationale du foyer lorrain d’art décoratif et industriel. « L’humain » est également au cœur du projet avec des évocations des « maîtres », de leurs ouvriers, de leurs collaborateurs mais aussi des clients et des commanditaires.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h

Tarif : 7 € / réduit : 4 €

Commissariat : Valérie THOMAS, conservateur en chef, Directrice du musée de l’École de Nancy et Jérôme PERRIN, assistant de conservation.

Musée des Beaux-Arts de Nancy

3, place Stanislas – Nancy

JOURNÉE DE L’ART NOUVEAU 2016

10 JUIN 2016 – Musée de l’École de Nancy – 10h à 20h

Venez fêter l’Art nouveau au musée de l’École de Nancy !

Journée de l'Art Nouveau 2016

Journée de l’Art Nouveau 2016 – Musée de l’École de Nancy

De Nancy à Glasgow, de Bruxelles à Budapest, l’Art nouveau est à l’honneur à travers toute l’Europe…

Depuis 4 ans, l’Art nouveau est célébré le 10 juin. Ce jour correspond à la date anniversaire de la disparition de deux grands architectes de l’Art nouveau : le Catalan Antoni Antonio Gaudi et le Hongrois Ödön Lechner.

Pour célébrer cette journée, le musée de l’Ecole de Nancy ouvre ses portes exceptionnellement jusqu’à 20h et propose de participer à plusieurs animations gratuites.

Au programme :

:: de 14h30 à 19h30, toutes les 30 minutes, visites focus sur les chefs d’œuvre du musée et sur l’exposition temporaireVictor Prouvé etl’art de l’estampe

:: de 17h à 19h (si le temps le permet), atelier aquarelle dans le jardin du musée, pour tout public ; des transats et des poufs seront à votre disposition dans le jardin

:: distribution de l’Herbier de l’Art nouveau, pour les enfants de 7 à 11 ans, pour découvrir les collections du musée par le biais des fleurs et des plantes

:: présentation des travaux futurs de la Villa Majorelle et du musée de l’École de Nancy; présentation du Réseau Art nouveau Network

:: jeu concours avec des lots à emporter

:: jeu concours sur Facebook organisé par le Réseau Art nouveau Network, sur les détails de l’Art nouveau : www.facebook.com/ReseauArtNouveauNetwork

Entrée : tarif unique 4 €, animations gratuites, sans réservation
En collaboration avec le Réseau Art nouveau Network

Musée de l’Ecole de Nancy
36-38, rue du sergent Blandan
54000 NANCY

www.ecole-de-nancy.com
www.facebook.com/menancy54

Assemblée Générale 2013

Assemblée générale de l’association

 Assemblée Générale AAMENLe 16 avril dernier, l’AAMEN a tenu son assemblée générale ordinaire, en présence d’une cinquantaine de ses membres.

La réunion a commencé par une conférence de Mme Roselyne Bouvier, qui a souhaité revenir sur la vente exceptionnelle d’oeuvres Art Nouveau organisée par Sotheby’s, à Paris, en février 2013. Ces oeuvres, parmi lesquelles figurent de nombreuses pièces d’artistes de l’Ecole de Nancy, faisaient partie de la collection du Japonais Takeo Horiuchi, particulièrement intéressé par les rapports existant entre l’art japonais et l’art occidental à la fin du 19è siècle.

 L’art japonais, en effet, constitue l’une des sources d’inspiration majeures des artistes de l’époque, à Nancy comme dans le reste de l’Europe. Emile Gallé, pour ne citer que lui, rassemble très tôt une collection d’objets d’art japonais, auxquels il ajoute des recueils de motifs décoratifs et des ouvrages scientifiques traitant du Japon ; bien loin de se contenter de simples pastiches, il mène une réflexion poussée sur le décor, n’hésitant pas à faire dialoguer dans certaines oeuvres éléments japonais et occidentaux.


Conférence Roselyne Bouvier AAMEN 16 avril 2013.

 Ainsi, les artistes de l’Ecole de Nancy élaborent une conception du décor floral tout à fait particulière, dont témoignent plusieurs très belles pièces passées en vente chez Sotheby’s, comme la salle à manger d’Henry Vasnier, réalisée par Gallé au début des années 1890, ou le bureau de Louis Majorelle Aux Orchidées, créé en 1903 et dont seuls deux ou trois modèles sont aujourd’hui connus.

 M. France-LanordM. France-Lanord, président de l’association, a ensuite procédé à la lecture des rapports moral et financier, approuvés par les membres présents. Si l’AAMEN continue à afficher un bilan financier satisfaisant, elle enregistre en revanche une baisse sensible du nombre de ses adhérents, de l’ordre d’une quarantaine de membres – évolution qui, il est vrai, concerne la plupart des associations d’amis de musée.

 L’année 2013 s’annonce particulièrement riche en activités variées : outre la sortie dans les Vosges prévue le 08 juin prochain (voir détails sur le site), un voyage à Lyon et environs est programmé pour le premier week-end d’octobre, avec au menu (entre autres surprises !) la découverte de la villa Esquirol, construite pour l’industriel Marius Berliet, et celle de l’hôtel Terminus de Lyon-Perrache.

Des visites réservées aux membres de l’association accompagneront les prochaines expositions du Musée de l’Ecole de Nancy, La Renaissance, un modèle pour l’Ecole de Nancy ? (à partir du 04 mai) et Florilèges, retour sur quinze ans d’acquisitions (du 20 décembre 2013 au 13 avril 2014). Cette dernière manifestation se déroulera parallèlement à l’exposition Natures de l’Art Nouveau, organisée par le Réseau Art Nouveau et présentée au Palais du Gouvernement.Bien évidemment, toutes les informations relatives à ces diverses activités vous seront données en temps utile !

 Enfin, l’assemblée s’est conclue par un pot amical préparé par les membres du bureau. A toutes, un grand merci !

Mystère au musée

Mystère au muséeDans le but de faire découvrir le musée de l’École de Nancy de manière ludique, l’AAMEN a édité un livre destiné aux enfants, à partir de 7 ans.

Une autre façon de découvrir le musée… En famille !

Que se passe-t-il au musée ?
d’où viennent ces bruits étranges ?

Pour le savoir, mène ton enquête en parcourant la maison de Monsieur Corbin et en interrogeant ses «habitants»… Énigmes, codes secrets, labyrinthes et jeux t’aideront à résoudre ce mystère…

À la fin de l’aventure, les artistes de l’École de Nancyet leurs œuvres n’auront plus de secret pour toi…

Disponible au musée de l’École de Nancy – 10 €.